Ce blogue est le second d’une série publiée dans le but de vous aider à comprendre comment votre conseiller vous accompagne tout au long de votre vie dans l’atteinte de vos objectifs personnels et financiers. Dans ce second numéro :

2 : Déterminer vos objectifs personnels et financiers

Rien ne sert de planifier tant que vous n’avez pas clairement identifié vos objectifs. Et puisque vos objectifs évoluent tout au long de votre vie, votre plan financier devra être révisé pour tenir compte de ces changements.

La vingtaine

Si vous êtes dans la vingtaine, vos principaux objectifs sont peut-être de trouver l’emploi qui vous convienne et de rembourser vos dettes étudiantes. Une fois ces objectifs atteints, vous devrez épargner afin de constituer un « fonds d’urgence » (probablement dans un CÉLI) qui vous servira à faire face aux imprévus.

Par la suite, peut-être commencerez-vous à songer au mariage (ou non!) et à l’achat d’une maison. Selon votre revenu actuel et anticipé, ce pourrait aussi être le moment d’ouvrir un REER. Si votre employeur offre de cotiser à votre régime enregistré un montant égal à vos contributions, vous devez profiter de ce programme au maximum; en plus du report d’impôt, c’est de l’argent donné!

La trentaine

C’est souvent au début de la trentaine que surviennent certains des grands changements dans votre vie : mariage ou vie commune, achat d’une maison, enfants.

Votre conseiller pourra vous accompagner à travers chacune de ces étapes. Avez-vous besoin d’un contrat de vie commune; d’un testament? Quel budget consacrer à la maison et comment en financer l’achat? Ouverture d’un compte d’épargne-étude (le compte enregistré le plus généreux au Canada). Quels sont vos besoins en assurance-vie?

La quarantaine

D’autres défis et opportunités vous attendent dans la quarantaine. Il se peut que votre revenu soit maintenant plus intéressant et que vous soyez sur la bonne voie pour le remboursement de l’hypothèque et le financement des études des enfants. C’est le moment d’accélérer l’épargne-retraite.

Des évènements imprévus peuvent cependant bouleverser vos plans et vous forcer à rajuster le tir : perte d’emploi, divorce ou maladie grave. Ou peut-être souhaitez-vous faire un changement de carrière (pourquoi pas le lancement de votre propre entreprise!) ou prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde (you only live once!).

Ici aussi, votre conseiller vous aidera à relever ces défis tout en gardant le cap sur vos objectifs à long terme, comme la retraite.

La cinquantaine et la préparation de la retraite

Pour la plupart des gens, la cinquantaine est la décennie ou l’on achève de payer l’hypothèque, les études des enfants sont financées et le revenu ainsi que le taux d’imposition(!) sont au maximum. C’est le moment de contribuer au maximum au régime d’épargne-retraite.

À mesure que la retraite approche, votre horizon de placement raccourci et votre tolérance au risque diminue. La préservation du capital devient plus importante. Votre conseiller vous aidera à adapter votre portefeuille à cette nouvelle réalité.

Votre conseiller vous aidera aussi à articuler votre vision de la retraite. Souhaitez-vous rénover et déménager dans votre résidence secondaire? Faire le tour du monde en Westfalia? Vous rapprocher de vos parents et de la famille en région? Jouer au golf au Québec l’été et dans le sud l’hiver? Vivre au Panama pour profiter des plages et d’une fiscalité avantageuse?

Votre conseiller élaborera avec vous le plan détaillé pour réaliser cette retraite rêvée. Ce plan mesurera les revenus après impôt requis et identifiera les sources de revenus disponibles à la retraite.

La retraite

La retraite marque le début du décaissement des actifs accumulés durant votre vie active. La stratégie de décaissement élaborée avec votre conseiller tiendra compte des diverses sources de revenus disponibles : fonds de pension de l’employeur, prestations de la Régie des rentes du Québec et de la Pension de sécurité de vieillesse, REER, CÉLI, épargne non-enregistrée, actifs accumulés dans votre compagnie, immobilier, rente viagère, etc. La stratégie visera à optimiser votre revenu après impôt tout au long de votre retraite, en tenant compte de l’évolution de vos dépenses. On veillera entre autres à reporter l’impôt le plus longtemps possible en puisant d’abord dans les actifs non-enregistrés et le CÉLI ainsi que ceux accumulés dans votre compagnie.

Votre stratégie de décaissement sera basée sur des hypothèses de rendements et d’inflation et devra être révisée régulièrement – avec l’aide de votre conseiller – en fonction de l’évolution des marchés.

Prochain blogue

Ayant établis votre situation personnelle et fait votre bilan, la prochaine étape constitue à déterminer vos objectifs financiers. C’est le sujet de notre prochain blogue.