Voici le sixième article d’une série publiée dans le but de vous aider à comprendre comment votre conseiller peut vous accompagner tout au long de votre vie dans l’atteinte de vos objectifs personnels et financiers. Dans ce numéro :

6 : La diminution de votre facture d’impôt

Après avoir recueilli l’information utile à l’établissement de votre politique de placement et ainsi à la construction de votre portefeuille, votre conseiller peut se concentrer sur la diminution de votre facture d’impôt. Voici ce dont il en ressort :

Les trois D de la fiscalité

Même s’il est parfois difficile de rester à jour sur le plan de la fiscalité en raison des changements potentiel à chaque nouveau budget, les trois D de la fiscalité demeurent la base d’une bonne planification fiscale. Selon vous, quels sont-ils? Est-ce peut-être : décanter, déguster et digérer? Si seulement… En fait, il s’agit plutôt de : déduire, diviser et différer.

Déduire

Une déduction fiscale est un montant qui permet de réduire le revenu imposable et donc, du même coup, de réduire l’impôt à payer. Entre autres, il est possible de déduire :

  • Les contributions à un REER;
  • Les contributions à un fonds de pension;
  • L’intérêt d’un prêt lié à un investissement;
  • Les honoraires professionnels;
  • Les dépenses liées à un emploi.

Diviser (fractionner)

Selon la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), le fractionnement du revenu consiste à partager entre les membres d’une même famille le revenu d’un particulier afin de bénéficier des taux d’imposition progressifs et ainsi de réduire la facture d’impôt. Voici quelques exemples de stratégies de fractionnement de revenu :

  • Utiliser une fiducie familiale;
  • Contribuer à un REEE;
  • Contribuer à un REER conjoint;
  • Fractionner le revenu de pension entre conjoints;
  • Fractionner le revenu de régime enregistré, tels le FERR et le FRV.

Différer

L’objectif consiste à différer l’impôt sur une longue période de temps. Ainsi, on peut générer des rendements considérablement plus élevés sur le montant d’impôt différé plutôt que de le donner immédiatement au gouvernement et reporter l’impôt. Les stratégies de report d’impôt les plus courantes sont l’utilisation du REER, du REEE, du CELI et du fonds de pension.

L’optimisation fiscale du portefeuille d’investissement

Après les trois D, pour réduire votre facture d’impôt, vous devez aussi vous pencher sur l’optimisation fiscale du portefeuille. Cela nécessite quelques simples ajustements, comme de détenir les bons titres dans les bons comptes, mais aussi de tirer profit des occasions de « récolter » des pertes fiscales lorsqu’elles se présentent.

Prochain article de blogue

Après avoir déterminé votre situation personnelle, fait votre bilan, établi vos objectifs financiers, dressé votre profil d’investisseur, élaboré votre politique de placement, construit votre portefeuille et réduit votre facture d’impôt, la prochaine étape consiste à faire un suivi régulier, ainsi qu’à rééquilibrer le portefeuille. Ce sera d’ailleurs le sujet du prochain article.

Pour recevoir tous les articles de la série « Les 10 travaux de votre conseiller », communiquez avec nous.

 

Voici le sixième article d’une série publiée dans le but de vous aider à comprendre comment votre conseiller peut vous accompagner tout au long de votre vie dans l’atteinte de vos objectifs personnels et financiers. Dans ce numéro :

6 : La diminution de votre facture d’impôt

Après avoir recueilli l’information utile à l’établissement de votre politique de placement et ainsi à la construction de votre portefeuille, votre conseiller peut se concentrer sur la diminution de votre facture d’impôt. Voici ce dont il en ressort :

Les trois D de la fiscalité

Même s’il est parfois difficile de rester à jour sur le plan de la fiscalité en raison des changements potentiel à chaque nouveau budget, les trois D de la fiscalité demeurent la base d’une bonne planification fiscale. Selon vous, quels sont-ils? Est-ce peut-être : décanter, déguster et digérer? Si seulement… En fait, il s’agit plutôt de : déduire, diviser et différer.

Déduire

Une déduction fiscale est un montant qui permet de réduire le revenu imposable et donc, du même coup, de réduire l’impôt à payer. Entre autres, il est possible de déduire :

  • Les contributions à un REER;
  • Les contributions à un fonds de pension;
  • L’intérêt d’un prêt lié à un investissement;
  • Les honoraires professionnels;
  • Les dépenses liées à un emploi.

Diviser (fractionner)

Selon la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), le fractionnement du revenu consiste à partager entre les membres d’une même famille le revenu d’un particulier afin de bénéficier des taux d’imposition progressifs et ainsi de réduire la facture d’impôt. Voici quelques exemples de stratégies de fractionnement de revenu :

  • Utiliser une fiducie familiale;
  • Contribuer à un REEE;
  • Contribuer à un REER conjoint;
  • Fractionner le revenu de pension entre conjoints;
  • Fractionner le revenu de régime enregistré, tels le FERR et le FRV.

Différer

L’objectif consiste à différer l’impôt sur une longue période de temps. Ainsi, on peut générer des rendements considérablement plus élevés sur le montant d’impôt différé plutôt que de le donner immédiatement au gouvernement et reporter l’impôt. Les stratégies de report d’impôt les plus courantes sont l’utilisation du REER, du REEE, du CELI et du fonds de pension.

L’optimisation fiscale du portefeuille d’investissement

Après les trois D, pour réduire votre facture d’impôt, vous devez aussi vous pencher sur l’optimisation fiscale du portefeuille. Cela nécessite quelques simples ajustements, comme de détenir les bons titres dans les bons comptes, mais aussi de tirer profit des occasions de « récolter » des pertes fiscales lorsqu’elles se présentent.

Prochain article de blogue

Après avoir déterminé votre situation personnelle, fait votre bilan, établi vos objectifs financiers, dressé votre profil d’investisseur, élaboré votre politique de placement, construit votre portefeuille et réduit votre facture d’impôt, la prochaine étape consiste à faire un suivi régulier, ainsi qu’à rééquilibrer le portefeuille. Ce sera d’ailleurs le sujet du prochain article.

Pour recevoir tous les articles de la série « Les 10 travaux de votre conseiller », communiquez avec nous.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *