Ce blogue est le premier d’une série publiée dans le but de vous aider à comprendre comment votre conseiller vous accompagne tout au long de votre vie dans l’atteinte de vos objectifs personnels et financiers. Dans ce premier numéro :

1 : Établir votre situation actuelle et faire votre bilan

Établir votre situation actuelle et faire votre bilan est la première étape dans l’élaboration de votre plan financier. Beaucoup de gens ont tendance à procrastiner et remettre cet exercice à plus tard.

Pourtant, il nécessite très peu d’effort de votre part – participer à une rencontre de cueillette d’information – puisque c’est votre conseiller qui fera tout le travail, alors que vous en tirerez des bénéfices immédiats et appréciables.

Votre situation actuelle

Un conseiller doit bien connaitre son client. Non seulement est-ce une obligation réglementaire, c’est le fondement de sa relation avec lui. Votre conseiller ne peut vous aider à déterminer vos objectifs et à élaborer un plan pour les atteindre s’il ne vous connait pas vraiment bien.

Ça veut dire quoi au juste « bien connaitre son client »? Il y a bien sur les informations de base : âge, situation maritale, situation d’emploi, revenu, enfants et autres dépendants. Votre conseiller s’intéressera aussi à savoir si vous avez des obligations de pension alimentaire et quel est votre état de santé.

Si votre situation est plus complexe – si vous êtes un entrepreneur, un professionnel à votre propre compte ou un travailleur autonome, par exemple – il voudra savoir comment vos affaires sont structurées. Le cas échéant et si vous le souhaitez, il voudra obtenir le contact de vos autres conseillers professionnels (comptable/fiscaliste, avocat, notaire) afin de coordonner votre plan avec eux.

Comme on le verra dans nos prochains blogues, votre conseiller tiendra compte de votre situation actuelle, de vos objectifs financiers et de votre profil d’investisseur – notamment votre tolérance au risque – dans l’élaboration de votre politique de placement.

Votre bilan

Votre bilan vous permettra d’avoir un portrait de votre situation financière actuelle. Si vos objectifs financiers (retraite ou autres) constituent une « destination », votre bilan est le point de départ de votre périple. Comme tous les bilans, le vôtre comporte des actifs ainsi que des passifs.

Vos actifs

Vos actifs inclus entre autres votre compte chèque ou d’épargne, vos CELI, REER et autres régimes enregistrés, les placements non-enregistrés, votre fonds de pension auprès de votre employeur (si vous en avez un), des actions d’une entreprise privée, la valeur de rachat de votre police d’assurance-vie, votre résidence et autres biens immobiliers ainsi que vos véhicules.

Ces actifs serviront à financer l’atteinte de vos objectifs. Comme nous le verrons dans un prochain blogue, c’est le rôle de votre conseiller de vous aider à faire croitre et protéger ces actifs en fonction de vos objectifs et de votre profil d’investisseur.

Vos passifs

Nous sélectionnons les classes et sous classes d’actifs pouvant contribuer à la diversification du portefeuille, en tenant compte de leur rendement anticipé, leur risque (variance ou volatilité) ainsi que leur corrélation (covariance). Le processus d’optimisation déterminera leur poids dans le portefeuille en fonction de ces 3 caractéristiques.

Prochain blogue

Ayant établis votre situation personnelle et fait votre bilan, la prochaine étape constitue à déterminer vos objectifs financiers. C’est le sujet de notre prochain blogue.

Pour recevoir tous les blogues de la série « Les 10 travaux de votre conseiller », abonnez-vous à notre infolettre.